<- Retour

ET S’IL FALLAIT N’EN LIRE QU’UN CE MOIS-CI ?

FÉVRIER 2019

 
 
51QXVCiQ3dL._SX195_.jpg

ALEXANDRIA MARZANO-LESNEVICH
L’Empreinte

Éditions Sonatine (janvier 2019)

Un vrai choc littéraire qui vous marquera profondément dans la lignée de séries documentaires comme "Making a Murderer" mais surtout de l'incontournable "De sang-froid" de Truman Capote ; ce récit est un tour de force d'une grande puissance narrative qui mélange avec maestria à la fois le thriller, l’autobiographie et le journalisme d’investigation.
 
L'auteure est étudiante en droit à Harvard, et une farouche opposante à la peine de mort. Jusqu’au jour où son chemin croise celui d’un tueur et violeur pédophile, emprisonné en Louisiane, Rick Langley, dont la confession l’épouvante et ébranle toutes ses convictions. Pour elle, cela ne fait aucun doute : cet homme doit être exécuté. Bouleversée par cette réaction viscérale, Alexandria ne va pas tarder à prendre conscience de son origine en découvrant un lien entre son passé, un secret de famille et cette terrible affaire qui réveille en elle des sentiments enfouis. Elle n’aura alors de cesse, d’enquêter inlassablement sur les raisons profondes qui ont conduit Langley à commettre ce crime épouvantable. 
 
Elle devra explorer ce dossier pour en déterminer les tenants et les aboutissants mais aussi les causes, l'origine de ce mal, qui fait tant écho au sien.
L'auteure pour faire émerger son histoire personnelle bouleversante, fera un travail d'investigation colossal : 30.000 pages de documents (procès-verbaux, rapports de sérologie, lettres, dossiers psychiatriques, presse, minutes de procès) pendant dix ans ;
 
Le talent de la narratrice est d'entremêler deux fils narratifs majeurs qui s'entrecroisent au long des pages sans jamais nous perdre : 
La vie retracée de Ricky Langley et les origines du Mal qui l'habitent et la vie de l'auteure elle-même, son enfance au sein d'une famille en apparence lisse, mais dont le grand père pédophile, viendra pendant des années, violer l'auteure ainsi que sa petite sœur dans le silence et la lâcheté assourdissants du reste de sa famille et de ses parents.
D'une écriture crue et très réaliste l'auteure ne nous épargne pas mais surtout ne s'épargne pas elle-même.
 
Grande réflexion sur le poids du silence, la famille et l'appartenance, les violences faites aux enfants, les blessures que se transmettent les générations, la vengeance et surtout la capacité ou non du pardon et de la rédemption. 
 
Un récit bouleversant… humain, dérangeant, éprouvant sur les prédateurs sexuels, la pédophilie, les traumatismes d'enfance, l'inceste, la peine de mort... qui nous démontre que "L'Empreinte" de blessures intimes, peut déterminer nos comportements et nos convictions. 
 
C'est un livre sur l'épaisseur du temps qui pose une question fondamentale : comment se désencombrer du passé ? Mais également et surtout peut-on : en essayant de le comprendre, pour autant pardonner le passé s'il est impardonnable ?
 
"Quand le passé est en soi, comment fait-on pour l'extraire de soi."

"Sous la surface de ce qui peut être dit, subsiste la vibration d'un monde qui n'appartient qu'aux ténèbres."