LITTÉRATURE INDIENNE

 
9782246815938-001-T.jpeg

JÓN KALMAN STEFÁNSSON
Ásta

Éditions Grasset (septembre 2018)

En Islande, le parcours amoureux accidenté d’une femme abandonnée à sa naissance par sa mère.

Les amples romans de Jón Kalman Stefánsson sont toujours une promesse de poésie romanesque et de grand souffle littéraire : ses oeuvres marquent au coeur alliant tout à la fois force et finesse, poésie et lyrisme.
Il nous revient après une trilogie magistrale puis après le remarquable "D'ailleurs les poissons n’ont pas de pieds" que je vous recommande absolument, pour nous livrer une saga envoûtante sur l’amour passionnel, l'amour familial et la brièveté de l'existence. 
Ce livre est un condensé de toutes ses oeuvres et de son talent.

Résumé :
Reykjavik au début des années 50. Sigvaldi et Helga décident de nommer leur deuxième fille Ásta, d’après une grande héroïne de la littérature islandaise. Un prénom signifiant amour en islandais, qui ne peut que porter chance à leur fille… Des années plus tard, Sigvaldi tombe d’une échelle et se remémore toute son existence : il n’a pas été un père à la hauteur, et la vie d’Ásta n’a pas tenu cette promesse de bonheur.

Jón Kalman Stefánsson enjambe les époques et les pays pour nous raconter l’urgence autant que l’impossibilité d’aimer. À travers l’histoire de Sigvaldi et d’Helga puis, une génération plus tard, celle d’Ásta et de Jósef, il nous offre un superbe roman, lyrique et charnel, sur des sentiments plus grands que nous, et des vies qui s’enlisent malgré notre inlassable quête du bonheur.
L’histoire d’Ásta et des siens nous est en partie racontée par le biais des souvenirs de Sigvaldi, son père, tandis qu’il agonise sur un trottoir, dans un désordre qui brasse la chronologie, des instants de sa vie, des paysages dans lesquels s’inscrivent les visages de ceux qui depuis sa jeunesse l’ont accompagné. La seule façon de lire Ásta étant de ne pas lutter, de consentir d’emblée à sa capricieuse et envoûtante logique narrative, de déposer les armes face à la maîtrise du conteur admirable qu’est Stefánsson. Ce livre vous permet d’ explorer et de découvrir de nouveaux horizons avec un effet de balancier constant entre les différentes époques, personnages et points de vue.
Stefánsson est "Un romancier et poète dont l’écriture singulière n’est pas sans évoquer cette observation qu’il fait à propos de l’un de ses personnages : "Sa voix est profonde, si profonde qu’on dirait qu’elle ne vient pas de sa gorge, mais qu’elle sort de la terre."
 
Extraits :
"D’ici trente, quarante ans, et crois-moi, ces années passeront plus vite qu’on n’oserait le croire, ce sera comme si ni toi ni moi n’avions jamais existé, malgré tout le bagage que nous portons en nous. Nous mourons et tout meurt avec nous […] Le temps efface tout. C’est une loi implacable. Il t’effacera aussi. Tes soixante, soixante-dix, quatre-vingts années passées sur terre seront effacées, dissipées comme un malentendu. Avons-nous un autre but dans la vie que celui de naître, de tousser deux ou trois fois, puis de mourir ?" L’amour seul défie cet immuable effacement, semble lui répondre Stefánsson.
"Il est impossible de raconter une histoire sans s’égarer, sans emprunter des chemins incertains, sans avancer et reculer, non seulement une fois, mais au moins trois - car nous vivons en même temps à toutes les époques"
"Fallait-il que je meure pour te prouver que tu ne saurais vivre sans moi ?"

Préparez vous à une lecture envoutante et rare, poétique, lyrique, profonde sous tension permanente avec pour seul et unique moteur l’Amour, la grande et seule vraie raison de vivre.